Quelles sont les règles d’hygiène alimentaire pour l’ouverture d’un restaurant ?

 

L’alimentation est étroitement liée à la santé publique et y joue un rôle primordial. Pour cette raison, les autorités compétentes accordent une importance toute particulière à la réglementation de l’hygiène dans le domaine de la restauration. De cette manière, les restaurateurs doivent se plier à ces normes pour pouvoir ouvrir des établissements. Focus!

La conservation des denrées alimentaires

Dans un souci de maintien de la sécurité publique, la réglementation des lieux qui produisent des repas occupe une place très importante dans la vie quotidienne. Cela passe avant tout par un stockage et une conservation responsables des aliments utilisés dans la restauration.

Pour pouvoir mieux saisir les normes appliquées, avant d’ouvrir un restaurant, le suivi d’une formation au CCI est recommandé pour les gérants d’établissements de restauration. Ils y apprennent l’essentiel sur le respect de la chaine du froid, les techniques d’emballage des aliments et les méthodes de manipulation consacrées.

L’hygiène des membres du personnel

Qu’il soit appelé à entrer directement en contact avec les denrées alimentaires ou non, le personnel du restaurant se doit d’adopter une hygiène irréprochable. Les gérants doivent être disponibles pour effectuer des contrôles réguliers au niveau des employés.

Ceux-ci doivent se conformer au port de vêtements propres pendant toute la durée de leur service. Pour le personnel de cuisine, il doit être équipé d’une coiffe et de gants propres pendant la préparation des aliments pour limiter la propagation de germes.

Le lavage des mains régulier est également à encourager. Dans chaque restaurant, une formation haccp doit avoir été suivie par au moins l’un des membres du personnel.

La propreté du local et de l’équipement de l’établissement

L’un des principaux objets d’un contrôle sanitaire dans la restauration concerne l’entretien et la propreté du local et des équipements qui y sont employés.

Le local

Différentes zones doivent être délimitées de sorte que les zones de travail propres soient mises à l’écart de celles où sont manipulés les déchets. La cuisine en particulier fait l’objet d’un contrôle minutieux au cours duquel est vérifiée la propreté des plans de travail et le stockage des aliments.

Des sanitaires fonctionnels et éloignés des cuisines doivent être prévus pour le personnel et pour la clientèle.

Le matériel

Pour se conformer aux normes en vigueur, le restaurant doit être muni de quelques équipements indispensables :

  • un siphon de sol servant à l’évacuation des eaux usées issues du lavage ;
  • des lavabos équipés de savon ou de produits antiseptiques pour le lavage des mains ;
  • des poubelles à pédale munies de couvercles ;
  • des sèche-mains à air pulsé ou à papier à usage unique, etc.

Un système de ventilation distinct pour les zones propres et les zones de production de déchets est à installer.

La gestion des déchets produits

Dans la restauration, la gestion des déchets est très délicate. Le stockage des déchets doit être fait dans des poubelles stockées dans un local totalement indépendant du magasin. Pour que les déchets d’origine alimentaire ne s’accumulent pas, les poubelles doivent être vidées à une fréquence régulière.

Elles doivent être lavées le plus souvent possible pour éviter le développement d’odeurs nauséabondes qui pourraient constituer une nuisance au voisinage. Tout membre du personnel doit se vêtir de gants et de bottes de sécurité avant d’accéder au local à poubelles.

 
 
 

Vous allez aimer peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.